publicité

Quand les cueilleurs de gui napolitains arrivent en Haute-Savoie

À la veille de Noël, une centaine d'Italiens du Sud débarque en Haute-Savoie pour cueillir du gui, porte bonheur des fêtes de fin d'années. Ces Napolitains ont implanté leur camp de base au domaine de la Caille, à la Balme-de-Sillingny.

  • France 3 Alpes
  • Publié le 07/12/2013 | 07:50, mis à jour le 07/12/2013 | 09:19
Le gui devient une denrée rare en Haute-Savoie
Le gui devient une denrée rare en Haute-Savoie
Reportage. C'est une tradition qui se perpétue de père en fils. Des Napolitains entreprennent, chaque fin d'automne, le voyage depuis le sud de l'Italie jusqu'à la Haute-Savoie, à la recherche du gui. A Noël, il se peint ou se dore, puis décore les sapins ou les portes des maisonnées. 

La cueillette a commencé le 18 novembre, elle devrait s'achever vers le 22 décembre. Cela représente 40 jours de travail, des centaines de kilomètres parcourus. Sur leur route, ils sont plutôt bien reçus, le gui est une plante parasite qui peut finir par tuer les arbres qu'elle étouffe.

Reportage de Joelle Ceroni & Serge Worreth
Tradition napolitaine
La Balme de Sillingy (Haute Savoie), Domenico cueilleur de gui, Chakib Cueilleur de gui


les + lus

les + partagés