publicité

Un documentaire sur les sherpas du Népal en projection dans les salles de Savoie

"Une vie de porteur", un documentaire signé Pauline Pretet, est actuellement projeté dans les salles de Savoie, avant sa présentation officielle au Grand Bivouac à Albertville, fin octobre. L'accompagnatrice en montagne a voulu faire connaître le travail des sherpas au grand public.

  • France 3 Alpes
  • Publié le 23/09/2013 | 17:07, mis à jour le 17/10/2013 | 21:39
"Une vie de porteur"
"Une vie de porteur"
Reportage. Pauline Pretet est une passionnée de montagne et une amoureuse du Népal. Cette Normande, monitrice d'escalade et accompagnatrice, partage sa vie entre la Haute-Savoie et ce pays qu'elle aime au point d'en avoir appris la langue et d'y vivre une grande partie de l'année.

C'est en 2003, lors d'un trekking dans le Ganesh Himal près de Katmandou qu'elle découvre les porteurs et leur conditions de vie très difficiles. Elle a consacré aux sherpas son mémoire de maîtrise d'ethnologie et retourne les voir chaque année. Elle donne là-bas des cours de français, parraine une ONG local et a crée une association baptisée Porteurs d'avenir. Elle a aussi ramené un documentaire qui sera au coeur d'une projection-débat au Dôme d'Albertville, pour le festival "Le Grand Bivouac", samedi 19 octobre à 10 heures. "Une vie de porteur" met en lumière cet étonnant métier.

Un témoin des porteurs en Savoie


Installé dans un refuge de la Vanoise, où il donne un coup de main à un ami le temps d'un été, Lakpa Geljen connaît bien ce métier de porteur. C'est ainsi que ce Népalais a démarré, avant de devenir guide et d'accompagner les touristes sur les plus hautes cimes de l'Himalaya, de l'Everest, du Manaslu ou du Shisha Pangma. Les soirées de projection, Lakpa descend de son refuge pour accompagner le film et évoquer la condition des sherpas. Une mission qui lui tient d'autant plus à coeur qu'aujourd'hui avec son agence de trekking de Katmandou, c'est lui qui est désormais responsable du bien-être des porteurs.

 

Le regard de Lakpa Geljen sur le travail des porteurs


Un témoin des porteurs en Savoie


Installé en Vanoise, Lakpa Geljen connaît bien ce métier de porteur. C'est ainsi qu'il a démarré, avant de devenir guide et d'accompagner les touristes sur les plus hautes cimes de l'Himalaya, de l'Everest, du Manaslu ou du Shisha Pangma. Les soirées de projection, Lakpa descend de son refuge pour accompagner le film et évoquer la condition des sherpas. Une mission qui lui tient d'autant plus à coeur qu'aujourd'hui avec son agence de trekking de Katmandou, c'est lui qui est désormais responsable du bien-être des porteurs.

les + lus

les + partagés