publicité

"Midi en France" de passage à Vienne (Isère)

Après Grenoble, l'équipe de "Midi en France" pause une nouvelle fois ses valises en Isère. Vienne accueille l'émission de télé qui fait les beaux matins de France 3 pour deux jours de tournage et cinq jours de diffusion.

  • France 3 Alpes
  • Publié le 04/02/2013 | 16:49, mis à jour le 18/07/2013 | 15:49
© Grégory Lespinasse - France 3 Alpes
© Grégory Lespinasse - France 3 Alpes
Les 4 et 5 février, le magazine de proximité "Midi en France" s’installe à Vienne, pour le tournage de cinq émissions mettant les spécificités de la ville à l'honneur. La diffusion aura lieu tous les matins, à 10h50, jusqu'au au 8 février.

Avec Laurent Boyer, les chroniqueurs Evelyne Thomas, Nathalie Simon, Vincent Ferniot, Pierre Bonte, Hélène Boucher, Jean-Sébastien Petitdemange et Nathalie Schraen exploreront la culture locale, aborderont richesses et savoir-faire locaux, mettront en avant la gastronomie de la région, le tout ponctué de reportages et d’interviews de personnalités locales.

Comme à chaque visite, un "local de l'étape", Alain Fauritte, journaliste à France 3 Rhône-Alpes, propose la rubrique "Vu d'ici", au programme:

Des castors au bord du Rhône
L’île du Beurre est située à une dizaine de kilomètres au sud de Vienne. Un photographe animalier nous fait découvrir ce site naturel protégé. Un endroit privilégié pour observer la nature et surtout les castors qui en sont l’emblème. Bruno Fouillat leur a consacré cinq années pour illustrer un superbe livre.

Un trésor dans le jardin
La Mosaïque de la Villa Licinius a été découverte par hasard dans la maison familiale de Maurice Gaillard. C’est en faisant creuser un puits, en août 1996, que cet habitant de Clonas-sur-Varèze (16 km de Vienne) met à jour une mosaïque romaine de 64 m2 (IIème à IIIème siècle après JC). Restaurée par le Musée de Saint Romain en Gal, elle peut être admirée dans le village où elle a été découverte. C’est l’une des plus importantes trouvées en France.

L’amour des livres
La librairie indépendante « Lucioles » est une institution à Vienne (200 m2, 35 000 ouvrages). Elle est tenue par des passionnés qui font de la résistance face aux géants de la diffusion culturelle. Créée en 1976 par 2 enseignants, elle est devenue un lieu de rencontre, d’échanges et de militantisme (non violence, féminisme…). Elle reçoit de nombreux auteurs et décerne chaque année son «Prix Lucioles».

Qué Calor !
A quelques minutes de Vienne, à Pont-Evêque, est installée la plus grande unité de fabrication de fers à repasser d’Europe. Au moment où l’on ne parle que de délocalisation, la filiale du leader mondial du petit électroménager produit des fers pour le monde entier. Le secret du maintien de la production en France: l’automatisation et l’innovation. L’entreprise, qui emploie plus de 1000 personnes à Pont-Evêque et Saint-Jean-de-Bournay (Isère), vient ainsi de lancer un fer à vapeur sans fil.

Un homme à l’affiche
Bruno Théry est Illustrateur et dessinateur. Ce grand enfant au regard pétillant s’est spécialisé dans les affiches de spectacles. Il travaille pour des dizaines de lieux culturels de la région. Il est surtout fidèle à plusieurs festivals comme « A Vaulx Jazz » (Vaulx-en-Velin), « Les Arts du Récit en Isère », et surtout « Jazz à Vienne », le plus important festival de jazz du pays, dont il réalise les affiches sans interruption depuis 25 ans. C’est dans le village de Serrières en Chautagne (en Savoie) qu’il met la dernière touche au millésime 2013 de «Jazz à Vienne».

les + lus

les + partagés